Table des matières

La fédération des fourmis – behind the scenes

Peu après le début du confinement, nous avons créé “la fédération des fourmis” : un groupe qui se retrouve régulièrement pour parler des défis que nous traversons sous différentes thématiques et pour réfléchir ensemble à l’impact de la crise sur ses cinq dimensions – individuelle, business, macro-économique, politique, et sanitaire – en trois temps – résistance, reconstruction, le monde d’après.La diversité des secteurs et des métiers représentés chez les membres des fourmis, alliée à l’envie de discuter avec bienveillance sans chercher le consensus, nous permet de passer un bon moment et de nous inspirer mutuellement. 
Ces rendez-vous du jeudi soir de 21h à 23h, rythmés par quelques intervenants, un host, une modératrice, et un public acteur, ont rassemblé une trentaine de personnes de tous les milieux : hospitalier, financier, philosophe, GAFA…

Qu'est ce que la fédération des fourmis ?

la fédération des fourmis

Une crise sanitaire sans précédent

Le 12 Mars dernier, le président Emmanuel Macron annonce la fermeture des écoles, Edouard Philippe celle des restaurants peu après. Le confinement est programmé.

 

Avant ces annonces le virus nous paraît encore bien loin et les médias comparent la gravité du COVID à celle d’une grippe. Cependant, les premiers signes sont là : rendez-vous clients sans se serrer la main, premières réunions d’urgence sur l’adaptation de notre stratégie, jusqu’au coup de fil d’un client qui “reporte jusqu’à nouvel ordre” un évènement prévu la semaine suivante.

Notre jeune entreprise a déjà traversé les grèves, et 70% de son chiffre d’affaire de début d’année s’appuie sur des prestations en présentiel avec des groupes de 20+ personnes. Concrètement, les voyants sont rouges et ce virus met en péril nos espoirs de salariat en septembre. Les deux semaines qui suivent ces annonces impactent le moral des troupes : coup de flippe, culpabilité, frénésie de la prise d’information, état de choc … 

Physical distancing created by Samuel Rodriguez

Un Besoin Salvateur

Le constat est clair : nous avons besoin de notre écosystème. Nous créons le projet “Fédération des Fourmis” pour nous donner – ainsi qu’à notre réseau – l’opportunité d’échanger, de réfléchir. 

En cette période d’incertitude, notre priorité est de tenter de définir les futurs scénarios possibles, de comprendre ce que les gens vivent et surtout de rester unis. 

En cette période sans repères, nous avons besoin de nous raccrocher à quelque chose. 

 

Le premier atelier est organisé en moins de 3 jours : nous ne sommes pas sûrs d’être prêts mais, convaincus de sa nécessité, nous nous lançons… Un premier atelier de co-construction à 8 puis des débats hebdomadaires sont mis en place avec un groupe qui s’élargit progressivement. 

Nous avons deux règles d’or pour nos rendez-vous du jeudi soir : assurer la diversité des profils et ne pas chercher le consensus du groupe.

 

Une invitation au débat d'un jeudi
Une session live

Une solution qui nous convient et bien au delà

A la naissance de Sytizen en Novembre 2019, nous – les 4 fondateurs, Emilie, Nicolas, Pedro, Victoria – nous sommes unis autour des mêmes valeurs et d’une raison d’être qui nous anime : “Mobiliser les collectifs durables”

Nous voulons accompagner les entreprises qui font face aux grandes problématiques (stratégiques, managériales, RSE, …) à l’aide d’une méthodologie qui s’appuie sur l’intelligence collective. C’est notre fer de lance : elle démontre que quelle que soit la nature d’une solution, elle sera mieux appropriée et exécutée si elle provient de l’intérieur de l’entreprise et de ses collaborateurs.

Quelle que soit la nature d’une solution, elle sera mieux appropriée et exécutée si elle provient de l’intérieur de l’entreprise et de ses collaborateurs.

Avec la fédération des fourmis, nous avons trouvé (la) notre solution pour répondre aux défis de cette période tout en restant en accord avec notre raison d’être et nos valeurs. 

Cette démarche nous a permis de recontacter d’anciennes relations pour leur proposer d’intervenir et d’ouvrir encore plus notre écosystème. 

La réaction des personnes contactées a été très bonne, elles sont très motivées. C’est l’occasion pour elles – et pour nous ! – de se challenger et de tenter de nouvelles expériences dans un cadre sécurisé. 

La création de cette fédération a été salvatrice. Elle nous a reboostés, et continue de nous faire du bien, ainsi qu’aux membres fourmis .

Merci les fourmis,

Emilie, Victoria, Pedro & Nicolas

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin